L’importance de bien choisir et d’utiliser comme il se doit le gel hydroalcoolique

Pour réduire la propagation de la Covid-19, le gouvernement a prôné l’usage du gel hydroalcoolique parmi les gestes barrières actuels. Un tel produit est effectivement une alternative efficace, pour lutter contre le coronavirus, lorsque vous n’avez pas accès à l’eau et au savon. Toutefois, son choix ne doit pas s’effectuer au hasard. Il ne doit pas non plus être appliqué n’importe comment. Afin de profiter au mieux de son efficacité, il est de ce fait important de bien le choisir et de l’utiliser correctement. Zoom sur le sujet.

Gel hydroalcoolique : indispensable pour une hygiène des mains irréprochable

L’usage de gels hydroalcooliques est prôné pratiquement partout dans le monde. Cela est dû par les propriétés bactéricides, virucides et fongicides du produit. Destinée au milieu hospitalier à la base, cette solution désinfectante est désormais devenue un produit incontournable. En effet, il permet de détruire les microorganismes pathogènes présents sur les mains. Son utiliation réduit le risque de propagation du coronavirus.

En désinfectant vos mains avec du gel hydroalcoolique Kleengel par exemple, vous adoptez un geste barrière efficace. De ce fait, vous restez en bonne santé. Faites toutefois attention à ne pas l’utiliser sur les enfants. La raison est que, ce genre de produit est fortement composé d’alcool. Ce qui pourrait éventuellement provoquer des lésions oculaires ou des éruptions cutanées.

Comment bien l’utiliser ?

Les gels hydroalcooliques comme ceux de Kleengels ont utiles pour réduire la transmission du coronavirus. Cependant, ils doivent uniquement être complémentaires aux autres gestes barrières et être convenablement utilisés. Pour ce faire, il est impératif de respecter les règles préconisées par l’Organisation mondiale de la santé. Ainsi, appliquez régulièrement le produit pour bénéficier d’une meilleure efficacité. Cela, notamment après avoir touché ou été en contact avec une surface ou une personne potentiellement contaminée. Afin d’éviter que l’action soit nulle, il est également mieux d’appliquer le gel sur mains bien sèches et propres.

Pour utiliser correctement le désinfectant, il faut aussi recouvrir toutes les surfaces de vos mains jusqu’à vos poignets. La friction devant essentiellement durer 30 secondes. Exécutez la désinfection zone par zone : paume contre paume, le dos des mains, entre les doigts, les ongles et les poignets.

Qu’en est-il de ses critères de sélection ?

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé conseille notamment de privilégier les produits qui respectent la norme NF EN 14476. Une information qui doit généralement être indiquée sur l’étiquette du flacon, afin de prouver l’action fongicide, virucide et bactéricide du produit. Ce qui est parfaitement le cas des gels hydroalcooliques Kleengel. Ces derniers sont d’ailleurs efficaces contre les virus résistants. Ils sont disponibles dans les pharmacies, les boutiques spécialisées et sur les sites officiels agréés par le gouvernement. Privilégiez les petits flacons, très pratiques pour avoir constamment du gel à portée de main.

La formule d’une solution efficace doit non moins présenter une concentration optimale comprise entre 60 et 70%.  Ce qui permettra d’éliminer 100% des bactéries pathogènes. Choisissez les produits composés d’émollients pour éviter le dessèchement de votre peau. Certains peuvent aussi contenir un agent antiseptique. Faites toutefois bien attention aux recettes maison qui fleurissent sur le Net à l’heure actuelle. En effet, elles ne sont pas toutes forcément bonnes à réaliser. D’autant plus qu’elle n’offrent pas toujours l’effet escompté. À moins de 60%, la teneur en alcool du produit ne permet aucunement de désinfecter les mains. De plus, les huiles essentielles qui sont souvent ajoutées aux ingrédients ne garantissent pas forcément l’effet antiviral. Elles peuvent même être plus toxiques qu’autre chose.

Laisser un commentaire